Je mets mon grain de sel…ou pas!

par | Jan 20, 2020 | Conseils | 0 commentaires

Je mets mon grain de sel…ou pas!

Le sel et son impact sur la Santé – L’OMS recommande une consommation de 5g par jour, soit une cuillère à café rase. Vu sous cette angle, cela paraît beaucoup. Mais…Quand on sait que les maladies cardio-vasculaires (dont l’hypertension, une des conséquences d’une trop grande consommation de sel) sont la deuxième cause de mortalité en France…on voit l’urgence d’agir.

Le sel est partout!

N’oublions pas que le sel se cache dans de nombreux aliments, comme le pain par exemple: une baguette en contient presque 5g. Une tranche de jambon: quasiment 1g. 0,7g pour 100g de fromage à pâte dure, etc…Le Sandwich Jambon-Fromage finit par présenter une addition…salée!
Sans compter que la propension est grande de rajouter du sel sur ses aliments avant même de les avoir goûtés. 

Comment diminuer sa consommation de sel?

D’abord en ne mettant pas la salière sur la table, pour éviter de tendre le bras par simple réflexe.
Puis, en choisissant de cuisiner soi-même, ou en optant pour les produits les moins transformés possibles, on contrôle plus facilement ses apports.

Mais que peut-on faire d’autre?

*Apprendre à se servir des épices et aromates! Rappelons que le sel modifie notre perception du goût, ce que peuvent avantageusement faire les plantes traditionnellement utilisées en cuisine! Par ailleurs, thym, romarin, laurier, etc…apportent également leurs bienfaits, tant pour le goût que pour la digestion! Les herbes aromatiques fraîches sont tout aussi intéressantes, basilic, persil, coriandre, cerfeuil…le choix est vaste.
*Il existe dans le commerce des préparations à base de sel et d’aromates prêtes à l’emploi, comme l’“HERBAMARE”.

*On peut également faire soi-même ou acheter son mélange de GOMASHIO (c’est le nom du condiment japonais à base de sésame grillé et de sel). Le sésame étant riche en fer, il constitue un petit apport nutritionnel supplémentaire.
*Il est également possible de faire d’une pierre deux coups en utilisant le Sérum de Quinton, qui est de l’eau de mer puisée au large des côtes, dans l’Atlantique: en cassant une ampoule sur son plat, on a non seulement le goût salé de l’eau de mer mais également toute sa richesse en oligo-éléments, ce qui permet de se reminéraliser!
*Ou encore une préparation à base de poivre, sel et curcuma, en adaptant les quantités de chaque ingrédient à votre goût et aux éventuelles contre-indications liées au curcuma (si vous souffrez d’obstruction des voies biliaires ou si vous êtes sous anti-coagulants, si vous allez subir une opération, si vous êtes enceinte ou allaitante, par principe de précaution, il faut éviter toute supplémentation dans ces cas)ou au poivre (ce qui peut aggraver les symptômes de cystite, de brûlures d’estomac ou les ulcères…)
*Et pourquoi pas, de temps en temps, moudre un mélange de graines de chia et de lin et en saupoudrer une cuillère à café sur vos plats juste avant de les consommer. A dose alimentaire, les graines de lin, dont l’activité hormone-like est connue, ne semblent pas poser pas de problème.
Si vous optez pour cette solution, veillez à conserver vos graines moulues au frigo et dans un récipient bien fermé, pour bénéficier de leurs Omega 3.

Quel sel choisir?

 Il est souhaitable d’une part d’orienter ses achats sur un sel de mer non raffiné, dont les qualités nutritionnelles seront meilleures, et de le préserver dans un bocal parfaitement hermétique, à l’abri de la lumière.

Certains sels, comme le sel rose de l’Himalaya, s’ils ne sont pas raffinés, présentent une grande richesse en oligo-éléments. Le sel de l’Himalaya, qui contient moins de sodium que le sel de table classique, est aussi connu pour ses propriétés detox, et, de par sa richesse minérale, il contribuerait enfin à rétablir le pH sanguin et à faciliter le transit. 

AYEZ LA MAIN LEGERE…PRENEZ SOIN DE VOS ARTERES!

Attention : Ne mettez pas en place ces conseils sans consulter au préalable un professionnel de santé.

Les trois derniers articles

LA THYROÏDE

LA THYROÏDE

La thyroïde, cette petite glande en forme de papillon située au niveau des deux derniers boutons du col de chemise, n'est pas souvent mentionnée au...

Tout savoir sur le cholestérol

Tout savoir sur le cholestérol

Le mot "cholestérol" est généralement connoté négativement dans nos esprits car associé à l'idée de maladies cardio-vasculaires.  On entend souvent...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.