La vitamine D, essentielle?

La vitamine D, essentielle?

L’une des premières choses que je demande à mes consultants de tester est la vitamine 25OH-D, c’est à dire la vitamine D active. Celle-ci, dont le rôle, comme nous le verrons, est essentielle, n’est quasiment jamais dosée par le médecin traitant car non remboursée (sauf cas exceptionnel). Or, en Haute-Savoie, nous sommes plutôt loin du soleil! En hiver, et même parfois déjà au mois de Septembre, je constate en lisant les analyses sanguines, que la carence est déjà présente. Mais qu’est-ce qui rend cette vitamine D si importante?

Les rôles de la vitamine D

 Tout d’abord, elle contribue à l’équilibre du calcium et du phosphore dans le corps, deux des minéraux essentiels, non seulement pour la santé osseuse, mais aussi pour les contractions musculaires.
Vous souffrez de crise de tétanie? D’épilepsie? De douleurs musculaires? De sclérose en plaques? Commencez par regarder de ce côté. Elle a un rôle anti-inflammatoire, anti-hypertenseur, est nécessaire pour la transmission nerveuse, la coagulation, la régulation hormonale (notamment des hormones hypophysaires), la santé de la peau (d’où son importance pour toutes les pathologies telles que l’acné ou le psoriasis) et surtout celle de l’immunité innée(donc à tester si vous souffrez d’une maladie auto-immune). On lui attribue aussi aujourd’hui une action anti-cancer, notamment dans le cas des cancers hormono-dépendants comme les cancers du sein ou de la prostate, mais aussi pour le cancer colo-rectal. La vitamine D serait, entre autres, anti-tumorale.
On sait aussi qu’une déficience en vitamine D a une incidence sur le diabète.
Pour les personnes âgées, on constate qu’une supplémentation en vitamine D diminue le nombre de chutes et donc de fractures liées à l’âge.
Enfin, avec l’épidémie de SARS-COV2 (et avant cela lors des grandes épidémies de grippe), on s’est aperçu qu’une carence en vitamine D était liée à une évolution défavorable de la maladie, et la complémentation est devenue l’un des premiers recours.

 

Comment la vitamine D est-elle synthétisée?

 On la trouve dans l’alimentation, et en particulier dans les poissns gras (pour ce qui est de la vitamine D3, forme plus facilement assimilable) , mais elle est également présente (sous forme de vitamine D2) dans certains végétaux (champignons, céréales, levures).
Sous l’action des rayons UV, notre peau synthétise aussi la vitamine D, qui sera traitée par le foie et les reins avant d’être active. On considère qu’il faut une demi-heure quotidienne d’exposition au soleil, sans protection, sur le visage et les bras. Cependant, l’âge, la pollution, les crèmes solaires, une peau naturellement sombre, un mauvais ensoleillement, un foie ou des reins qui fonctionnent mal, sont des facteurs qui vont freiner sa synthèse.
Un autre facteur souvent négligé: la vitamine D est transportée par le cholestérol, attention donc au déficit si vous prenez des statines destinées à faire baisser votre taux.

 

Quand se supplémenter et combien de vitamine D peut-on prendre?

 

 

Sous nos latitudes, il est recommandé de se complémenter d’Avril à Octobre. Il est plus efficace pour garder un bon taux de privilégier une prise quotidienne plutôt qu’une seule ampoule fortement dosée. Si votre médecin vous a precrit l’une de ces ampoules, vous pouvez la diluer dans une bouteille d’huile de colza par exemple, que vous utiliserez pour vos sauces salade, et vous aurez ainsi un apport régulier. Sinon, vous pouvez acheter un flacon de vitamine D3 et prendre l’équivalent de 3000uI/j. C’est presque dix fois le taux recommandé, mais la supplémentation reste sans aucun danger à ce dosage. Il est bon de garder à l’esprit qu’il faut 80.000 uI sur un mois pour faire remonter le taux de vitamine D de 10 points…D’où l’intérêt d’un dosage, vous permettant de savoir où vous en êtes. D’une manière générale, il faut viser un taux de 75 ng/ml au moins, voire 100 ng/ml pour qu’elle puisse remplir tous ses rôles de manière optimale.
A noter, si vous mangez peu de crudités, si vous êtes fumeur, il se peut que vous ayez aussi une carence en vitamine A (rétinol), et les deux vitamines fonctionnant ensemble, il faut aussi surveiller ce taux. Il est enfin judicieux d’associer la prise de vitamine D à du magnésium, surtout si vous souffrez de stress chronique.
Pour terminer, la vitamine D est dite « liposoluble », et elle sera donc mieux absorbée en présence d’un corps gras.

 

 

Attention : Ne mettez pas en place ces conseils sans consulter au préalable un professionnel de santé.

Les trois derniers articles

La Périconception

La Périconception

De plus en plus de couples éprouvent des difficultés à concevoir, et cela fait partie des demandes fréquentes en naturopathie. Il est vrai que...

Microbiote

Microbiote

Comprendre comment fonctionne le microbiote et comment l’améliorer.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.