Régime SIRTFOOD, la solution miracle?

Régime SIRTFOOD, la solution miracle?

Le SIRTFOOD DIET.
On entend aujourd’hui beaucoup parler du SIRTFOOD DIET, régime amaigrissant qui aurait été suivi avec succès par une chanteuse bien connue…Qu’est-ce que ce régime? Est-il fiable? Peut-on le suivre à long terme?

Que sont les SIRTS?

Les sirtuines (de l’acronyme “SIRT”, régulatrices silencieuses de la transcription) , protéines enzymatiques humaines, contrôlent le vieillissement cellulaire. Elles ont une action sur nos gènes, sur leur capacité à résister au stress, sur l’apoptose (ou mort cellulaire programmée)…. Les sirtuines semblent accroître la sensibilité de nos cellules musculaires à l’insuline (permettant ainsi son passage dans la cellule), elles ont un impact positif sur l’inflammation, et auraient même un rôle dans la lutte de nos cellules contre le cancer. Toutes les sirtuines (qui sont au nombre de 7, de Sirt1 à Sirt7) interagissent de sorte à préserver notre organisme contre le vieillissement. Mais elles sont aussi brûle-graisses.

Les SIRT et l’alimentation

Il semble que le fait d’avoir une alimentation frugale (environ 1000 calories/jour) permette d’activer les sirtuines, qui vont favoriser la lipolyse pour fabriquer de l’énergie. On pourrait donc légitimement penser que ne consommer que 1000 calories par jour suffirait à résoudre nos problèmes de poids, de vieillissement cellulaire et de santé…
Cependant, le fait d’oberver un régime hypocalorique n’est pas sans conséquences . Certes, on perd du poids, mais il faut savoir que l’on perd avant tout de l’eau avant de perdre de la masse grasse.
Ainsi, une autre façon de stimuler l’activité des SIRTS, est d’intégrer des aliments gorgés de polyphénols et flavonoïdes.
Alors regardons de plus près les effets des aliments de la dite “SIRTFOOD”, la nouvelle coqueluche des amateurs de régimes amaigrissants…

La SIRTFOOD, petite liste non exhaustive

Chocolat, vin rouge, oignon rouge, raisin, pommes, myrtilles, fraises, céleri, épinards, dattes, thé vert, café…on constate que tous ces aliments sont riches en antioxydants, polyphénols et flavonoïdes.

Quels sont les anti-oxydants contenus dans ces aliments ?

Ces anti-oxydants sont nombreux:
-le resvératrol que l’on retrouve entre autres dans la peau du raisin pourrait réduire la masse grasse et augmenter la masse maigre (les muscles) du corps . Il semble également qu’il soit impliqué dans la lutte contre le cancer et la sénescence.
-le piceatannol (un métabolite du resvératrol, présent dans les baies sombres) inhiberait l’absorption du glucose par les cellules adipeuses mais parait stimuler son absorption par les cellules musculaires, ce qui éviterait le stockage du glucose sous forme de graisse.
-le ptérostilbène (un autre antioxydant que l’on trouve dans les baies et surtout la myrtille, est un stilbénoïde, une substance fabriquée par les plantes pour lutter contre les attaques fongiques, virales et bactériennes, ainsi que pour se prémunir contre l’excès de soleil), a des vertus anti-cancer avérées, sur les cancers du sein, de la prostate, du pancréas, du foie, car il induit l’apoptose, corrige les aberrations génétiques, et réduit le stress oxydatif particulièrement celui du diabète et des maladies cardio-vasculaires.
-la quercétine, bien connue des buveurs de thé vert, anti-histaminique et anti-inflammatoire,
-la fisétine (qui a des propriétés sénolytiques,c’est-à-dire qu’elle active la destruction des cellules trop vieilles, et qui lutte contre l’ostéoporose) est présente dans les fraises, le kaki, la mangue, les pommes, les pêches, etc…
et bien d’autres encore.

En résumé…

Tous ces anti-oxydants activent nos « protéines de longévité » et ont l’avantage de stimuler les enzymes brûle-graisses que sont les SIRTS, comme le fait la restriction alimentaire.
La sirtuine Sirt5 en particulier, semble capable de modifier une protéine appelée cytochrome C , qui a un rôle essentiel dans la production d’énergie dans nos mitochondries (les “usines à énergie” de nos cellules) . La Sirt3 peut transformer et activer deux enzymes du métabolisme, ce qui permet à la cellule d’utiliser d’autres sources d’énergie et d’augmenter sa durée de vie même si elle vient à manquer d’éléments nutritifs.

Pour conclure

Le “Sirtfood Diet” a été développé par deux nutritionnistes britanniques, qui vantent les mérites de leur régime (combinant régime hypocalorique en trois phases et alimentation riche en SIRTFOOD) en disant qu’il est capable d’activer les gènes qui permettraient la perte de poids.
Cependant, il ne faut pas oublier que le corps est intelligent: en cas de privations, il va diminuer son métabolisme, c’est-à-dire sa consommation de base d’énergie, au cas où la période de “disette” durerait. Par contre, lorsque l’on recommence à manger dans les mêmes quantités qu’avant, le corps va alors stocker ce qu’il peut, en prévision d’un nouvel épisode de privations…d’où l’effet rebond des régimes hypocaloriques.
En conséquence, plutôt que de soumettre le corps au stress d’un tel régime et à ses effets à long terme, on peut en revanche mettre l’accent sur sa consommation quotidienne d’aliments riches en sirtuines, et ainsi préserver son capital santé et qui sait…perdre quelques grammes dans la foulée!

Attention : Ne mettez pas en place ces conseils sans consulter au préalable un professionnel de santé.

Les trois derniers articles

LA THYROÏDE

LA THYROÏDE

La thyroïde, cette petite glande en forme de papillon située au niveau des deux derniers boutons du col de chemise, n'est pas souvent mentionnée au...

Tout savoir sur le cholestérol

Tout savoir sur le cholestérol

Le mot "cholestérol" est généralement connoté négativement dans nos esprits car associé à l'idée de maladies cardio-vasculaires.  On entend souvent...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.