Tout savoir sur le cholestérol

par | Mai 26, 2020 | Conseils | 0 commentaires

Tout savoir sur le cholestérol

Le mot « cholestérol » est généralement connoté négativement dans nos esprits car associé à l’idée de maladies cardio-vasculaires. 

On entend souvent dire « j’ai du cholestérol » comme si cela était une mauvaise nouvelle. Alors que du cholestérol, nous en avons tous, et heureusement!

Mais alors, le cholestérol, qu’est-ce que c’est?

C’est une molécule lipidique essentielle pour notre santé puisqu’elle participe à la structure de nos membranes cellulaires, qu’elle sert de précurseur à la synthèse de la vitamine D, aux acides biliaires mais aussi à nos hormones stéroïdiennes (oestrogènes, progestérone, testostérone, cortisol et DHEA, entre autres). Notre foie et nos intestins fabriquent à eux deux environ 1/4 de notre cholestérol.On comprend donc à quel point il est crucial que ces deux organes fonctionnent de manière optimale. Ce sont des enzymes du foie qui sont concernées, et elles servent aussi à la détox hépatique des xénobiotiques (les substances chimiques que nous absorbons), d’où l’intérêt de ne pas surcharger le foie de ces molécules.

Si vous absorbez de tells substances, pensez au romarin

 

 

Pourquoi parle-t-on de LDL(low density lipoprotein), HDL(high denstity lipoprotein), VLDL(very low density lipoprotein)?

Comme leur nom l’indique, ce sont des « lipoprotéines »: des protéines associées à des lipides, qui vont transporter le cholestérol, soit du foie vers la périphérie, soit de la périphérie au foie. Chacune de ces lipoprotéines ayant un rôle bien spécifique à jouer, on peut difficilement parler de « mauvais cholestérol »! En revanche, là où le bât blesse, c’est lorsqu’il se produit un déséquilibre.
Le LDL est celui qui, en excès, peut se déposer en plaques d’athérome sur les artères, risquant de provoquer une obstruction (et donc AVC ou infarctus), d’où sa mauvaise réputation, alors que le HDL a plutôt un effet protecteur sur nos artères.

 

Le cholestérol en chiffres

Le taux de cholestérol sanguin est normalement régulé de sorte à ce qu’il soit d’environ 150-200mg/dL: une grande partie du cholestérol est en fait recyclée par le corps et le reste est fourni par l’alimentation. Sachant que nous sommes littéralement ce que nous mangeons, il importe d’avoir des sources de lipides (graisses) de qualité. Voilà le lien entre alimentation et cholestérolémie. Au-delà de 2.5g/l, on parle d’hypercholestérolémie.Néanmoins, on regarde surtout le rapport entre HDL (moins de 0.35g/l) et LDL (moins de 1.6g/l) et l’on prend en compte l’âge et le sexe, puisque ce sont deux paramètres qui font varier la norme physiologique.

 

Comment réguler soi-même son cholestérol?

D’abord en ayant des sources de graisses saines: poissons gras des mers froides, huiles bio première pression à froid de lin ou de cameline, huile d’olive de belle qualité, fruits oléagineux, avocat, graines de lin, de chia…
En évitant toutes les fritures, graisses saturées, hydrogénées ou trans présentes dans les plats industriels, les viandes grasses et les charcuteries, les margarines.
Limitez les sucres rapides (pâtisseries, viennoiseries, bonbons, sodas, alcools riches en sucres: mais un verre de vin rouge bio occasionnel apporte des polyphénols anti-oxydants…)
Attention aux toxines que vous ingérez dans votre alimentation.
Consommez des légumes frais, de saison et colorés en abondance.Ils apportent vitamines et minéraux et surtout des fibres.
Certains aliments aident naturellement à réguler le « mauvais » cholestérol: l’avoine, la tomate, les légumineuses (pois chiches, lentilles…)
Ayez une activité physique régulière (même la marche à pied!)et vous augmenterez votre taux de HDL.
Consultez un professionnel de santé si vous êtes en surpoids et enfin dites non au tabac, qui empêche le transport du cholestérol vers le foie pour y être décomposé.

Dernière chose: apprenez à gérer votre stress. En effet, ce dernier engendre une élévation rapide du cholestérol total dans le sang ainsi que celle des triglycérides…et ce d’autant plus que l’épisode de stress n’est pas immédiatement suivi d’un exercice physique.

 

Et les statines, alors?

Les statines sont généralement prescrites par votre médecin traitant lorsque vous êtes atteint d’hypercholestérolémie. Cependant, les statines bloquent l’une des voies de synthèse du cholestérol et engendrent un dysfonctionnement au niveau cellulaire, d’où une fatigue et des douleurs fréquentes. Si c’est votre cas, prenez rendez-vous chez un naturopathe ou un praticien de médecine fonctionnelle qui envisagera une éventuelle supplémentation en Co-Enzyme Q10 afin de pallier ce problème.
Attention, évitez l’auto-médication: levure de riz rouge, Oméga 3 ou autres…une approche personnalisée et raisonnée est nécessaire pour votre prise en charge.

 

Attention : Ne mettez pas en place ces conseils sans consulter au préalable un professionnel de santé.

Les trois derniers articles

LA THYROÏDE

LA THYROÏDE

La thyroïde, cette petite glande en forme de papillon située au niveau des deux derniers boutons du col de chemise, n'est pas souvent mentionnée au...

Le Sucre

Le Sucre

Le goût du sucre est le premier auquel un nouveau-né réagit in utéro. Donner du sucre à un tout-petit qui souffre lui permet d'atténer la perception...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.